TENNIS

En individuel ou en double, le tennis est ouvert à la plupart des personnes atteintes d’une déficience physique, nécessitant une pratique obligatoire en fauteuil roulant, mais aussi aux personnes sourdes et malentendantes.

PRATIQUE

  • Handicap physique : le tennis se pratique en loisir ou en compétition. En compétition nationale, seul le tennis fauteuil est organisé spécifiquement. Comme en international, les joueurs sont classés sur une « ranking list » nationale générée par les tournois internationaux et nationaux préalablement référencés.
  • Handicap auditif : la pratique du tennis est ouverte à toute personne déficiente auditive. La pratique loisir peut se concevoir via une licence F.F.T. dans les clubs affiliés F.F.T.

CAPACITÉS DÉVELOPPÉES

  • Fonction cardio-vasculaire et respiratoire
  • Force et équilibre du tronc
  • Coordination (Balle/raquette)
  • Maîtrise du fauteuil

HANDICAPS DES PARTICIPANTS

  • Paraplégiques, tétraplégiques et assimilés : pratique en fauteuil roulant
  • Amputés et assimilés : en fonction du niveau et du nombre d’amputations, pratique debout
  • Malvoyants et non-voyants : accompagnés d’un guide ou non
  • Paralysés cérébraux : en fonction du degré du handicap, pratique debout ou en fauteuil roulant
  • Personnes de petites tailles : lancers uniquement
  • Sourds

CLASSIFICATION

Trois catégories en compétition : pour les besoins de classifications, le médecin de la commission tennis peut vous aider dans votre démarche et à remplir le dossier de demande de classification pour l’I.T.F.

  • Personnes en fauteuil quads : personnes avec une atteinte fonctionnelle des membres supérieurs et inférieurs
  • Personnes en fauteuil : autres types de handicap
  • Sourds et malentendants : en compétition, un certificat médical est exigé pour attester du niveau de surdité du sportif (Perte d’au moins 55dB à la meilleure oreille sur trois fréquences déterminées)

RÈGLEMENT

Handicaps physiques : 

  • Les règles sont similaires au tennis valide avec quelques aménagements liés à la pratique en fauteuil
  • Adaptation principale : le joueur dispose de deux rebonds pour renvoyer la balle, le second rebond peut se situer à l’extérieur du terrain
  • Une faute est commise si le joueur renvoie la balle dans le filet, en dehors du terrain, après le troisième rebond ou s’il touche la balle avec une partie de son corps (Le fauteuil faisant partie intégrante du joueur) Le point est alors attribué au joueur adverse.

Handicap auditif : 

  • Les personnes sourdes et malentendantes jouent selon les mêmes règles que les joueurs valides mais avec l’obligation de jouer sans les prothèses auditives par souci d’équité. L’arbitrage est visuel, avec des signes codifiés pour annoncer les balles (Let, faute, deux balles ou second service)

MATÉRIEL ET SÉCURITÉ

  • Fauteuil : Le principal investissement est l’acquisition d’un fauteuil spécifique tennis ou multisports (Ayant une roue anti bascule à l’arrière)
    • En loisir, tous les types de fauteuils conviennent mais un système anti-bascule est recommandé
    • Pour le débutant, un fauteuil réglable est préconisé : rigide, léger, très maniable, qui permet les démarrages, les pivots, et une parfaite stabilité.
    • Le coût d’un fauteuil de débutant est de 1300 € et peut varier jusqu’à 3500 € pour les joueurs confirmés
    • Selon le handicap, le maintien au fauteuil est conseillé pour limiter les déséquilibres lors des frappes de la balle
  • Autres équipements : 
    • Il existe également de petits équipements, qui permettent d’optimiser la pratique tels que les sangles, cales genoux, ceintures de maintien.
    • Le joueur présentant des problèmes de préhension, peut utiliser une orthèse pour fixer la raquette à sa main.

CONTACT

Tennis Club Châtelleraudais La Nautique

Annie BARBEREAU

06 89 93 95 89
tccn@orange.fr
www.club.fft.fr/tccn

Tennis club de Buxerolles

Arnaud RAISON

06 58 78 70 51
tennisclubbuxerolles@yahoo.fr
www.tcbuxerolles.free.fr