ESCRIME

L’escrime est une discipline mixte qui, en compétition, se pratique en fauteuil roulant au fleuret, à l’épée et au sabre. Il existe de plus en plus de sections handisports au sein des clubs de la Fédération Française d’ Escrime. L’accès au plus grand nombre est favorisé par la mise à disposition des équipements spécifiques (Tenue, armes jusqu’à l’obtention du matériel personnel.

PRATIQUE

  • Handicaps physiques : Le sportif est placé dans un appareil de fixation handifix. Les mouvements avant et arrière du tronc, permettent à l’escrimeur de se déplacer avec pour objectif de toucher avec son arme l’une des parties autorisées du corps de son adversaire, sans être touché. La pratique en fauteuil ne diminue en rien la rapidité du jeu, la qualité des échanges et l’engagement physique.
  • Handicap visuel : En France, la pratique de l’escrime handisport à l’épée a été élargie aux escrimeurs déficients visuels. Pour respecter l’équité sportive, les escrimeurs portent un bandeau leur occultant la vision.

CAPACITÉS DÉVELOPPÉES

  • Maîtrise du fauteuil
  • Adresse et habileté manuelle
  • Fonction cardio-vasculaire
  • Fonction respiratoire

CLASSIFICATION

L’escrime est une activité ouverte à tous, dans laquelle les tireurs sont classés en fonction de leur handicap : 

  • CATEGORIE A : Tireurs avec équilibre du tronc
  • CATEGORIE B : Tireurs sans équilibre du tronc
  • CATEGORIE C : Tireurs tétraplégiques
  • HANDICAP VISUEL

RÈGLEMENT

Le règlement est celui de la Fédération Internationale d’Escrime et de l’International Wheelchair Fencing Comitee disponible auprès de la commission sportive. Que ce soit en individuel ou par équipe, féminin ou masculin, trois armes existent avec des surfaces différentes à atteindre.

  • FLEURET : Arme de convention, la touche est portée avec la pointe du fleuret sur le tronc de son adversaire.
  • EPEE : Arme non conventionnelle, la touche est portée avec la pointe de l’arme sur toutes les parties du corps situées au-dessus des hanches de l’adversaire
  • SABRE : Arme de convention, la touche peut être portée avec toutes les parties de la lame sur toutes les parties du corps situées au-dessus des hanches de son adversaire.

MATÉRIEL ET SÉCURITÉ

  • Fauteuil : Le fauteuil doit être adapté à la morphologie de l’escrimeur et répondre à des normes règlementaires, telles que la hauteur de l’assise, la largeur du fauteuil, la position des repose-pieds, la dimension et la texture du coussin si le tireur en utilise un.
  • Handifix : Afin que l’escrimeur puisse s’exprimer dans les meilleures conditions en toute sécurité, les fauteuils sont bloqués dans un appareil de fixation appelé « Handifix ». Une barre centrale reliant les deux plateformes permet de régler la distance entre les escrimeurs.

CONTACT

Fédération nationale Handisport - Escrime

Alain FEBVRE, Directeur sportif

06-83-56-07-89
escrime@handisport.org
www.escrime-handisport.org